Rapport annuel 2018 du SIAO 67

You are currently viewing Rapport annuel 2018 du SIAO 67

Le rapport annuel 2018 du SIAO 67 est un rapport d’activité classique. Il recèle néanmoins des données de contexte utiles pour les porteurs de projet et la conduite des politiques publiques. 

Plan du rapport annuel 2018 du SIAO 67

  • L’ASSOCIATION
  • RAPPORT MORAL DE LA PRESIDENTE
  • ORGANIGRAMME AU 30 MAI 2019
  • ORGANISATION en 2018
  • LES RESSOURCES HUMAINES EN 2018
  • LES RESSOURCES ET MOYENS EXTERNES
  • L’ORGANISATION INTERNE DU TRAVAIL EN 2018
  • MISE EN PLACE DES PLATEFORMES SI SIAO
  • L’OUVERTURE VERS L’EXTERIEUR
  • L’ACTIVITÉ

Télécharger le rapport annuel 2018 du SIAO 67

Vous pouvez consulter le rapport annuel 2018 dans son intégralité en le téléchargeant en cliquant sur le bouton ci-dessous. 

Rapport moral de la Présidente du SIAO 67

Madame, Monsieur, Chers amis,

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier pour votre présence à ce rendez-vous annuel qu’est notre Assemblée générale.
Ce moment nous permet de relater les actions passées, d’en faire l’analyse, afin de pouvoir se projeter dans un futur que nous souhaiterions tous plein de promesses, même si nous sommes souvent conduits à rester plus réalistes s’agissant de nos ambitions. Il convient de veiller en premier lieu à ne pas quitter le chemin sur lequel nous sommes engagés depuis 2010 et de nous inscrire dans la continuité des actions entreprises dans le respect de la philosophie qui a guidé leur mise en oeuvre.

Le Service intégré de l’accueil et de l’orientation constitue en effet un élément structurant du service public de l’hébergement et de l’accès au logement, qui repose sur trois principes :
– La continuité de la prise en charge des personnes
– L’égalité face au service rendu
– L’adaptabilité des prestations aux besoins des personnes

Nous savons bien que le maintien au plus haut niveau de nos principes d’action sera toujours difficile à assurer dans le contexte socio-économique et mondial actuel.
Le contexte actuel met en tension les dispositifs d’accueil, qui n’ont jamais vraiment été et sont rarement en capacité de répondre totalement aux besoins.
Il s’agit alors pour le SIAO de gérer des listes d’attente, des demandes, des dossiers ; de définir des critères de priorisation au regard d’un principe d’équité et non plus d’égalité : il ne s’agit plus d’un accueil inconditionnel quelle que soit la situation du demandeur, mais d’un accueil priorisé en fonction de critères considérés comme équitables au regard des situations étudiées.
Les dispositifs qui relèvent de l’accueil, de l’hébergement et de l’insertion sont en effet en première ligne de la grande exclusion et doivent faire face à l’impact des autres politiques publiques : politique migratoire, politique de santé mentale, aide sociale à l’enfance, politique pénale… et j’en oublie.
Ainsi, le système de l’hébergement d’urgence reste défaillant et ceci malgré une hausse constante des crédits alloués ces dernières années et malgré l’implication des collectivités, la Ville de Strasbourg ou le Conseil Départemental qui complètent et/ou cofinancent certains dispositifs.
Le rapport d’activité qui vous sera présenté toute à l’heure nous permettra de mesurer tout le travail qui a été effectué par l’équipe en 2018, toutes ces demandes formulées au SIAO. Malgré les difficultés, c’est bien une volonté d’apporter une réponse, la réponse la plus adaptée possible, qui anime chacun des salariés.
Chacun a conscience d’être au service des plus vulnérables et souhaiterait pouvoir en faire encore plus.
Je remercie chaleureusement chaque salarié pour son implication et son engagement dans cette mission difficile.
Mais, aussi pesantes seront-elles, nos contraintes ne devront pas nous faire dévier de notre objectif : prendre en compte les besoins des usagers.
Il faut garder à l’esprit que nous devrons sans cesse nous adapter aux réalités et nous mobiliser dès que nécessaire.
Rapport d’activité 2018 – SIAO 67 8
En 2018, le nouveau projet de service a été adopté et mis en oeuvre. Il donne un cap et offre un cadre au SIAO, dans sa mission de répondre concrètement aux demandes d’hébergement et de logement, tout comme dans sa mission de veille et d’observation sociale.
Nous aurons encore à le retravailler avec les professionnels et les partenaires, afin de le compléter.
A ma prise de fonction, j’ai souhaité mobiliser le Conseil d’Administration à mes côtés.
Lors de la création du SIAO 67, nous avons localement fait le choix de nous constituer en association dont la majorité des membres sont des associations ou institutions chargées d’accueillir, d’héberger, de loger le public cible. La plupart des administrateurs cumulent ainsi à la fois le rôle d’animateur du SIAO 67 et celui d’hébergeur et de partenaire du SIAO 67.
De très nombreux sujets d’organisation et de fonctionnement internes du service SIAO nous ont mobilisés en 2018, et je dois dire que j’ai eu le plaisir de bénéficier du soutien concret des administrateurs qui ont chacun donné de leur temps pour faire évoluer notre association : travail autour du document unique des délégations, du règlement intérieur, de la RGPP, de la politique salariale, de l’organigramme.
La situation locale a bien entendu été aussi une de nos préoccupations majeures.
Je remercie les administrateurs d’avoir accepté de s’impliquer encore plus dans ce projet du service intégré d’accueil et d’orientation.
De nombreux défis sont à venir, je n’en citerais que deux :
Le premier défi est celui de la reconfiguration de l’offre.
Le secteur de l’hébergement est en effet interrogé aujourd’hui en termes d’efficience et la volonté des pouvoirs publics s’oriente vers une offre de plus en plus axée sur le « logement d’abord ». Il s’agit de développer l’accès direct aux logements ordinaires, ce qui a pour effet de mobiliser de plus en plus les acteurs du logement notamment social, mais ce qui obligera à revisiter les politiques d’accompagnement des publics. L’évolution de ce secteur est donc dans une phase de transition.
Le SIAO s’inscrit pleinement dans la stratégie du « logement d’abord ». Le modèle de parcours en « escalier » doit être remplacé par des parcours d’insertion plus directs. Pour cela, l’articulation entre le SIAO et les bailleurs sociaux apparaît comme un enjeu primordial du dispositif. Les objectifs prévus dans les accords collectifs départementaux et la mise à disposition du contingent préfectoral constituent des outils adaptés pour la mise à disposition du parc social à des personnes cumulant des difficultés financières et sociales.
Ce qui est un défi pour les opérateurs, l’est tout autant pour le SIAO qui devra s’attacher à se rapprocher des nouveaux partenaires.
Le deuxième défi est celui lié à notre structuration associative elle-même.
Il s’agit de rester vigilant sur le risque d’être juge et partie dans un contexte de tension budgétaire et de forte concurrence entre acteurs du secteur. En effet, les associations qui portent à la fois le SIAO et certaines structures d’hébergement, dans le contexte de la recomposition inéluctable de l’offre, pourraient être enclines à défendre leurs propres structures, au détriment d’une position peut-être différente, voire contradictoire du SIAO.
C’est donc un risque, non avenu à ce jour, de partialité, qu’il convient de connaître, notamment au regard de cette recomposition de l’offre d’hébergement qui semble aujourd’hui effectivement s’amorcer. Au-delà du risque de partialité, c’est finalement une question de légitimité de la position du SIAO sur un département qui est posée là.
De grands débats de fond permettront de prévenir ce risque et de consolider le SIAO 67.

Le rapport 2019 de la Fondation Abbé Pierre nous interpelle : « Des milliers de personnes chaque année subissent des fins de prise en charge par des institutions sans solution de logement à leur sortie, qu’il s’agisse de jeunes majeurs de l’Aide sociale à l’enfance, de personnes sortant de détention ou d’hospitalisation psychiatrique. Au moment où l’État d’un côté tente de reloger les personnes sans domicile, de l’autre il continue à créer de nouvelles exclusions tous les jours ».
Le SIAO tente, modestement de sa place, de prendre en compte ces réalités.

« Être homme, c'est précisément être responsable. C'est connaître la honte en face d'une misère qui ne semblait pas dépendre de soi. C'est être fier d'une victoire que les camarades ont remportée. C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde. »
Antoine de Saint-Exupéry
Terre des hommes (1938)