Rapport annuel 2019 du SIAO 67

You are currently viewing Rapport annuel 2019 du SIAO 67

Le rapport annuel 2019 du SIAO 67 est un rapport d’activité classique. Il recèle néanmoins des données de contexte utiles pour les porteurs de projet et la conduite des politiques publiques. 

Plan du rapport annuel 2019 du SIAO 67

Rapport moral de la Présidente du Conseil d’Administration

Organigramme du SIAO 67 au 31 Décembre 2019

Le 115 du Bas-Rhin

  • Les appels entrants et décrochés au 115 du Bas-Rhin
  • L’hébergement d’urgence et le « roulement du 115 »
  • Le public en demande et hébergé par le 115 du Bas-Rhin

La coordination de la veille sociale

  • Les maraudes
  • Les accueils de jour
  • Les structures d’hébergement d’urgence et les urgences posées

L’hébergement d’urgence dans le parc hôtelier

  • Entrées, sorties et évolution de la file active
  • Le public mis à l’abri au cours de l’année 2019 dans le dispositif hôtelier
  • L’accompagnement social à l’hôtel : un manque criant
  • Les sorties du dispositif d’hébergement d’urgence à l’hôtel en 2019
  • Le projet Entre-Deux

Les parcours d’insertion en hébergement et logement

  • Une procédure d’orientation refondue en 2019
  • Le recensement des places au 31 Décembre 2019
  • Les nouvelles demandes d’insertion reçues par le SIAO 67 en 2019
  • Les orientations et admissions en hébergement d’insertion ou logement adapté
  • Focus sur les publics spécifiques (SPIP, FVV, PMR, jeunes, personnes avec animal) 

Le Droit à l’Hébergement Opposable

L’observation sociale

Les nouvelles missions confiées au SIAO en 2019

  • Le Logement d’Abord
  • Une nouvelle maraude « professionnelle » dans le Bas-Rhin

Perspectives 2020 et au-delà

  • La feuille de route 2020 du SIAO 67
  • Des changements institutionnels majeurs à venir

. 42

Télécharger le rapport annuel 2019 du SIAO 67

Vous pouvez consulter le rapport annuel 2019 du SIAO dans son intégralité en le téléchargeant en cliquant sur le bouton ci-dessous. 

Rapport moral de la Présidente du Conseil d’Administration

Madame, Monsieur, Chers amis,

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier pour votre présence, en visio-conférence, pour une Assemblée Générale dont le format a été adapté en raison de la crise sanitaire que nous traversons. L’Ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020 permet en effet à l’organe qui convoque l’assemblée, de décider que la réunion aura lieu par visioconférence ou conférence téléphonique même si cela n’est pas prévu par les statuts. Tout est cependant organisé pour que vous puissiez valablement vous exprimer lors des différents votes.

L’année 2019 : une année de transition

Comment qualifier cette année 2019 dont nous avons à rendre compte à l’occasion de cette assemblée générale : une année foisonnante, débordante, compliquée à maints égards, riche d’actions et d’enseignements. Je dirais qu’il s’agit d’une année de transition car elle a permis d’aller de l’avant tant en interne qu’à l’externe. Nous partions début 2019 avec deux déficits :
  • Un déficit de reconnaissance de la part de notre principal financeur et autorité de tutelle,
  • Un déficit de reconnaissance de la part des partenaires, en particulier, de vous tous, membres fondateurs du SIAO 67 : vous interrogiez par exemple le manque de retour rapide aux référents des usagers, la lenteur des disponibilités des opérateurs pour répondre aux usagers.
Comment croire en un service qui ne fonctionne pas bien et qui ne semble pas apporter de plus-value ? Mais, à la suite de tout ce qui a été fait durant cette année 2019 sous l’impulsion du directeur Henri HANNEQUIN avec l’aide de son adjointe Karin KLEIN, le SIAO est en fin d’année 2019 repositionné. Le rapport d’activité qui vous sera présenté toute à l’heure nous permettra de mesurer le travail considérable qui a été effectué en 2019 et l’ampleur des changements réalisés.

Une année compliquée, une année de changements, pour les salariés en premier lieu.

Départ de la directrice, arrivée d’un directeur par intérim, arrivée d’une nouvelle directrice-adjointe et enfin arrivée du directeur actuel, Henri HANNEQUIN le 1er juin. Autant de moments où il faut s’adapter à un nouvel interlocuteur, à ses questions, aux changements opérés.

Ce fut l’arrivée d’un directeur par intérim chargé de rendre plus lisible l’action du SIAO, de remettre du cadre et du formalisme à l’interne, de procéder aux embauches des postes vacants, de mettre en place les outils obligatoires du droit du travail, DURP, les dossiers du personnel à compléter, promouvoir des réunions internes, les formations notamment sécurité incendie ou l’apprentissage des gestes de premiers secours.

Ce fut l’arrivée du directeur, M. HANNEQUIN qui a très vite constaté l’impérieuse nécessité de reconquérir la légitimité des partenaires en améliorant l’organisation, les méthodes, les processus, en redonnant aux salariés de l’autonomie.

Cela a nécessité un important travail de réflexion en étroite collaboration avec le Conseil d’Administration et surtout avec l’équipe. Cela a entraîné des évolutions de l’organigramme, des fiches de fonction, des manières de travailler. Un management résolument participatif a permis une évolution constructive et enrichie des expériences des uns et des autres. Un exemple pour illustrer : depuis fin septembre 2019, les nouvelles demandes de logement accompagné ou d’hébergement d’insertion font l’objet d’une nouvelle procédure ceci afin d’accélérer leur traitement et par conséquent leur orientation.

Je veux remercier et rendre un hommage appuyé à tous les salariés du SIAO67 qui n’ont pas ménagé leur peine tout au long de l’année et qui, malgré leurs craintes, se sont adaptés, se sont mobilisés pour permettre au SIAO du Bas-Rhin d’évoluer et de mieux répondre à ses missions. Les talents de cette équipe se sont révélés, les compétences individuelles aussi.

Je remercie également les membres du Conseil d’Administration qui ont participé activement aux 9 Conseils d’Administration qui se sont tenus cette année. Les sujets ont été très denses et l’implication de chacun très appréciable.

L’année 2019, une année de contrôles

Le SIAO67 a fait l’objet de deux contrôle et inspection en 2019
  • D’un côté d’une inspection sur site les 4, 5, 19 et 20 mars : la mission confiée à trois inspecteurs par le Préfet était très large, de l’usage des crédits au fonctionnement du SIAO. Compte tenu du rôle pivot que joue le SIAO et son interconnexion aussi bien avec les institutions qu’avec les opérateurs, des constats ont impliqué, de fait, les partenaires associatifs ( ex : le SIAO doit gérer l’ensemble des places d’insertion, alors qu’à ce moment-là, certaines places continuaient à être gérées de façon autonome par certains opérateurs) et institutionnels (ex : le SIAO ne dispose pas  – au moment du contrôle- d’un pouvoir de décision autonome dans sa mission d’orienter les familles en HU). Les prescriptions et recommandations de l’inspection qui restent à mettre en œuvre, font partie intégrante de la feuille de route 2020
  • Un contrôle inopiné le 3 décembre, portant sur les maraudes, contrôle qui est intervenu après vingt-huit jours de fonctionnement de la maraude mise en place dans le cadre d’un appel à projets porté par les services de l’Etat. Quelques recommandations en sont issues, en particulier la formalisation de conventions de partenariat, objectif inclus dans la feuille de route du SIAO 2020.

2019 : le début de la reconnaissance de la place centrale du SIAO67 ?

Je disais au début de ce rapport moral que l’un de nos défis à relever était celui de la confiance des acteurs associatifs et institutionnels. Le travail extraordinaire qui a été fait au 2e semestre, conduit petit à petit à des relations partenariales multiples et riches, dépassant les opérateurs de l’hébergement ou du logement, et favorisant la coordination des acteurs sur le territoire dans l’intérêt des personnes.

Si l’autonomie du SIAO dans ses orientations n’est pas encore complète, force est de constater en fin d’année, une avancée. La question de la place des services de l’Etat par rapport au SIAO est toujours vive. Le SIAO a une mission de service public sans être un service public. Le SIAO est une association qui doit garder son autonomie tout en collaborant très étroitement avec les services de l’Etat.

Bien qu’il y ait toujours un besoin de réponses d’urgence au sans-abrisme, – l’impossibilité de répondre à toutes les demandes d’hébergement, même en hiver, m’est toujours aussi insupportable – il y a clairement une urgence à mettre en pratique les politiques stratégiques avec une vue à long terme qui est de mettre un terme au sans-abrisme. Le plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme nous oblige tous. Il implique tous les acteurs concernés dans la conception d’alternatives plus cohérentes et intégrées au fait de dormir dans la rue.

L’Abbé Pierre disait : « La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire ». C’est bien là la responsabilité du SIAO.